Enseignante de français en collège pendant 40 ans, formatrice IUFM pendant 10 dans le domaine de la lutte contre l'illettrisme, j'ai très souvent été confrontée aux difficultés  de lecture. Je me suis souvent sentie démunie devant ces enfants intelligents mais pour qui la scolarité était un véritable parcours du combattant.

 

A l'école, ces enfants sont maintenant identifiés et des structures tentent de leur apporter une aide. Or,  j'ai pu constater un découragement aussi bien des professionnels, des parents et surtout des enfants. Malgré les efforts fournis, ils ne deviennent pas des lecteurs autonomes.

 

 

Avec la méthode Davis®, j'ai découvert une  approche différente de la dyslexie, respectant ce qu'ils sont, c'est-à-dire  "des penseurs en images" et les rendant rapidement des lecteurs experts.

 

Devant ce constat, j'ai décidé de devenir praticienne Davis®.

 

 

 

Ron Davis, dyslexique et autiste, n'est pas parvenu à entrer dans la lecture à l'école et ce, malgré son intelligence (QI de 137 à 18 ans). C'est grâce à ses dons,  communs à tous les dyslexiques (créativité, capacité à penser en images) qu'il a enfin accédé par lui-même à la lecture. Voulant faire bénéficier les dyslexiques de son expérience, il a mis au point un programme de correction de la dyslexie et par extension de la dyscalculie, de la dysgraphie.

 

 

Ce programme, mis au point avec des spécialistes de l'apprentisssage, est destiné aux enfants mais également aux adultes sous forme de stage puis d'une poursuite du travail avec un accompagnant formé durant le stage.

 

LE PROGRAMME DE CORRECTION DAVIS® CONSISTE A UTILISER LES CAPACITES VISUELLES DES DYSLEXIQUES POUR ENTRER DANS LA LECTURE